par

Dans:A la une, Interview, Notre actu

Commentaires fermés sur Le papier de France : Champion de la lutte anti-déforestation ?

Champion toutes catégories en recyclage industriel, le papier français s’affirme comme l’ami des forêts. Contrairement aux idées reçues, le papier n’est pas un facteur de déforestation mais il contribue bien au contraire à la gestion durable et à la bonne santé de nos forêts. Quelques chiffres pour mieux comprendre…

64% des Français*1 indiquent avoir utilisé plusieurs fois par an du papier recyclé en 2009, les entreprises impriment toujours 90% de leurs documents de communication sur des papiers issus de fibres vierges*2, est-ce un danger pour nos forêts ? Non. A rebours des idées reçues, le papier est devenu un produit manufacturé particulièrement responsable. Champion toutes catégories en recyclage industriel, le papier français s’affirme au contraire comme l’ami des arbres.

Le papier français, l’ami des forêts

Le papier provient de la fibre du bois et son process de fabrication est très gourmand en eau. Face à l’enjeu vital de la préservation de l’eau, les fabricants de papier ont dû à la fois développer des solutions techniques pour limiter la consommation d’eau et pour traiter efficacement les eaux usées. La question du blanchiment à l’aide de produits chlorés se révélait également une problématique environnementale importante. Aujourd’hui des procédés biotechnologiques innovants offrent une alternative qui permet d’obtenir des effluents moins corrosifs et d’optimiser ainsi le recyclage de l’eau. De plus, La mise en place d’une politique de gestion de l’eau optimisée ont permis de réduire la consommation d’eau d’environ 30%. Et surtout, le papier est devenu un allié particulièrement efficace pour la préservation et la gestion durable de nos forêts.

 93% des bois utilisés par l’Industrie papetière française proviennent de France.

93% des bois utilisés par l’Industrie Papetière française proviennent des forêts de France. Les forêts françaises grandissent chaque année et occupent plus d’un quart du territoire, soit 2 fois plus qu’à la Révolution en 1789. Aujourd’hui, 70% du bois utilisé dans la fabrication du papier sont issus des coupes d’éclaircies réalisées par les forestiers. Ces coupes d’entretien favorisent la croissance de nombreux  arbres en éliminant les plus petits d’entre eux. Les 30% restants proviennent des chutes de scierie qui sont destinées à être éliminées et qui représentent des volumes importants de bois.

En outre, le papier compte parmi les champions du recyclage. L’Industrie Papetière n’utilise pas seulement le bois comme matière première (40%), mais également pour près de 60%, des papiers et des cartons recyclés. Chaque année, près de 6 millions de tonnes de carton et de papier sont récupérés et retournent alimenter le cycle industriel papetier.

Notons également que Le papier est l’un des matériaux les plus labellisés et les plus certifiés. Il est l’un des seuls à être à la fois naturel, renouvelable, non toxique et biodégradable. Des labels comme le PEFC (Pan European Forest Certification devenu Program for the Endorsement of Forest Certification Schemes) assurent la traçabilité du papier durant toutes les étapes de fabrication, mais aussi garantissent une gestion durable des forêts dont il est issu et un recyclage optimal du produit en fin de cycle.

Non seulement le papier est bon pour les forêts mais il est également le produit manufacturé qui compte parmi les plus recyclables de l’industrie moderne.