par

Dans:A la une, Interview, Notre actu

Commentaires fermés sur Quelles techniques pour la prise de notes ?

Savoir prendre des notes est un art que vous pouvez apprendre à maîtriser. Que ce soit pour rendre compte d’un exposé, raconter ses impressions lors d’un voyage, lister des idées ou des tâches à effectuer, ou encore pour conserver une recette, vous gagnerez à connaitre les différentes méthodes qui permettent d’optimiser vos prise de notes. Voici quelques-une de ces bonnes pratiques à retenir….

Pourquoi prendre des notes?

Tout le monde sait que les capacités de mémorisation sont limitées. Si vous souhaitez retenir une information, une idée, ou un sentiment, le mieux est encore de le consigner afin de les retenir. La prise de notes permet de laisser une trace écrite d’informations, d’évènements ou de sensations que l’on ne reçoit qu’une fois. Qu’il s’agisse d’informations orales (conférences, cours, conversations téléphonique…) ou d’informations écrites (livres, rapports…), ou encore d’une bonne idée qui surgit, la première fonction de l’écriture sera de conserver l’information pour une utilisation ultérieure.

Par ailleurs, c’est bien connu, écrire permet d’agencer et d’organiser ses idées. En ce sens, c’est une excellente méthode pour mieux penser et pour approfondir une réflexion. la prise de note permet également de mieux retenir ce que l’on entend. Cela favorise la compréhension du message et les informations s’inscrivent plus aisément dans votre mémoire.

Enfin, la prise de notes permet d’optimiser votre organisation. La première chose à faire pour maitriser le temps, c’est de se fixer tous les jours un rendez-vous avec soi-même pour faire le point et pour écrire. Etablir une « to-do-list » est très utile et les techniques d’organisation le conseillent à tous ceux qui veulent fluidifier leur emploi du temps.

Quelles sont les principales méthode de prise de notes?

Prendre des notes suppose attention, concentration et écoute active pour comprendre et mémoriser le message délivré. Cela nécessite également une agilité de l’esprit pour identifier et sélectionner les informations essentielles, repérer la logique d’un message et construire un plan, synthétiser les développements. Selon vos affinités et le sujet de la prise de note, vous pourrez employer plusieurs méthodes:

La méthode structurée qui consiste à ordonner les idées selon une structure numérotée (titres, sous-titres) en les présentant sous forme d’énumération afin de visualiser clairement le plan. Sur ce modèle, vous devez être très sensible aux articulations, repérer les mots et les phrases clés. Il s’agit d’une prise de note hiérarchisée, qui facilite le compte rendu et qui recourt à la numérotation avec un type de numéros différent selon le rang d’importance de l’idée ou des décalages rendant compte de la valeur relative des idées les unes par rapport aux autres.

D’autres méthodes peuvent également être employées. Ainsi la méthode systémique, qui permet des représentations sous forme de schémas dans lesquels les informations sont inscrites dans des carrés, des rectangles ou des cercles; les flèches établissent les relations entre elles. Cette méthode est très souvent utilisée lors de la préparation d’un exposé par exemple. Vous pouvez également utiliser la méthode arborescente qui consiste à organiser les idées les unes par rapport aux autres sur un plan ramifié. Une technique qui permet de bien visualiser les enchainements d’une réflexion. Autre méthode à votre disposition, la méthode heuristique, dans laquelle on note au centre de la feuille le thème traité et tout autour les idées s’y rapportant, avec des mots clés, des phrases ou des dessins qui rayonnent à partir du thème centrale.

Quelques astuces à retenir pour mieux noter.

Tout d’abord, n’oubliez pas que l’on prend des notes pour s’en servir et pour les relire ultérieurement. Pensez à bien les classer et à bien les organiser. Dater les pages ou les numéroter peut ainsi s’avérer très utile. Indiquez également les circonstances de la prise de notes, placez des repères aux mêmes endroits pour mieux vous y retrouver.

L’une des techniques utilisée pour simplifier la prise de notes est devenue un lieu commun à l’ère des communications SMS. Il s’agit d’utiliser des abréviations et d’employer des raccourcis pour remplacer certains mots. Par exemple, « tjs » pour toujours, « js » pour jamais, « ts » pour tous, « mdp » pour mot de passe, etc… Une excellente source d’économies lors de la prise de notes.

N’hésitez pas non plus à supprimer les mots qui ne sont pas nécessaires à la compréhension. Vous pourrez par exemple supprimer les articles, les commentaires, les digressions et tous les verbes qui ne sont pas indispensables pour saisir l’ensemble. Enfin, pensez aussi à utiliser les automatisme manuels des signes. Il s’agit de remplacer des mots par des signes rapides à réaliser. Un grand nombre de signes sont issus des mathématiques. Par exemple un signe « = » signifiera l’équivalence, une flèche « → » indiquera le rapport de causalité, la conséquence. Un signe supérieur à  « > » indiquera qu’une idée ou une valeur l’emporte sur une autre, un signe « + » servira à l’énumération, etc…

L’essentiel étant de ne pas perdre de vue que vos notes sont faites pour être relues. C’est pourquoi lorsque vous choisissez un signe ou une abréviation, tenez-vous à cette habitude. Lorsque vous relirez vos notes plus tard, elles conserveront ainsi toute leur signification.